"pro rege saepe, pro patria semper"

Le blog de descartes

Le blog de descartes

Blog de débat pour ceux qui sont fatigués du discours politiquement correct et de la bienpensance à gauche

Un blog pour parler politique, économie, société, poésie... bref, tout ce qui doit intéresser le citoyen d'une république.

Vos commentaires sont les bienvenus! Ouvrons le débat...

.

Tous les papiers de ce blog sont de reproduction libre à condition de mentionner l'auteur et la source

Publié le par Descartes

Comme vous le savez, je suis un lecteur assidu du site du PG. C'est un peu comme aux Galeries Lafayette: il s'y passe toujours quelque chose. Et en général, quelque chose de rigolo. Oui, je sais, je sais... la politique c'est sérieux. Mais franchement, on a du mal à prendre au sérieux ce qui est publié sur le site en question. On a d'ailleurs la nette impression que ce site est une sorte de "blog" ou chaque "secrétaire national" essaye d'occuper l'espace avec ses "marottes" sans la moindre coordination avec ses petits camarades. Et tout ça, bien entendu, au nom du Parti de Gauche sans bien entendu passer par le moindre contrôle d'une instance collective.

 

Prenons si vous le voulez, le dernier exemple. Voici in extenso le dernier opuscule de Mme Corinne Morel-Darleux, personnage bien connu des lecteurs de ce blog:

 


COMMUNIQUÉ

Quand le journal Le Monde applique le "choc de simplification" aux pages Planète


Jeudi 2 Mai 2013
 
Sous couvert de "réorganisation interne" et de "simplification", le journal dit de référence vient donc de décider soudainement de rétrograder le service Planète qui ne sera plus qu’un pôle rattaché au service International. L’environnement sera désormais traité à travers le prisme de l’économie ou de l’Europe et ne sera plus représenté à la conférence rédactionnelle du quotidien.
Nous le regrettons. Même si la ligne rédactionnelle des pages Planète, il faut le dire, suivait hélas la même pente de bon ton institutionnel et socio-libéral que son journal, traitant certes et bien des problèmes d’environnement dans le monde, mais peu des alternatives concrètes en France, sans même parler de luttes et résistances citoyennes.
La chronique Écologie, qui fut la seule à tenir le compte de ces sujets, subsiste néanmoins. C’est une bonne nouvelle.
Nous en appelons toutefois à la vigilance : gardons en tête le précédent déplorable du New York Times dont la thématique environnementale a totalement disparu. Nous espérons que résistera un îlot d’écologie politique dans cet océan "de révérence" qu’est devenu Le Monde.
Le Parti de Gauche, plus que jamais, en profite pour souligner l’importance croissante des médias alternatifs et indépendants. Il apporte tout son soutien aux journalistes qui refusent de voir leur métier se plier aux diktats de la bien-pensance des puissants.
Corinne Morel Darleux

 

On savait que le PG avait un avis sur tout... mais on ne savait pas qu'il prenait position officiellement, et par communiqué s'il vous plait, sur l'organisation interne des journaux, sur leur pagination et même sur l'organisation de leur conférence de rédaction. D'ailleurs, on comprend mal le raisonnement de Mme Morel-Darleux. Si les pages "Planète" suivaient  dans leur ligne rédactionnelle la même "pente de bon ton institutionnel et social libéral" que le reste du journal, en quoi leur disparition devrait-elle préoccuper les dirigeants du PG ?

 

Mais là où l'on trouve la plus profonde ironie - involontaire - c'est dans ce dernier appel à "l'importance croissante des médias indépendants". "Indépendants" de quoi, précisément ? Des partis politiques, par exemple ? Corinne Morel-Darleux se rend-t-elle compte de la contradiction qu'il y a à célébrer les médias "indépendants" d'un côté et de donner, au nom d'un parti politique, des instructions à un journal sur la manière d'organiser ses conférences de rédaction, de traiter ses sujets ou de monter ses pages de l'autre ? Réalise-t-elle la contradiction qu'il y a à soutenir les journalistes qui "refusent de voir leur métier se plier aux diktats de la bien-pensance" tout en donnant à ces mêmes journalistes des instructions "bienpensantes" sur la manière de traiter telle ou telle thématique ?

 

C'est cela qui est drôle. A nom du rejet de la "bienpensance des puissants", Corinne Morel-Darleux prétend imposer au Monde  - la bienpensance du Parti de Gauche. C'est une bien étrange conception de ce qu'est le journalisme "indépendant"...

 

Descartes

Commenter cet article

Inquiet 05/05/2013 01:36

Ach... Si nous pouvions retrouver le flux RSS des commentaires, ce serait parfait. Cordialement.

Jard 04/05/2013 07:16


D'accord avec un des commentaires. Nous vivons un moment historique et vous dépensez votre temps et votre intelligence sur le fdg.

bernard 04/05/2013 22:27

j ironnise

bernard 03/05/2013 20:28


Bonsoir Descartes je crois qu on peut etre rassuré la grande marche de dimanche va changer les choses et F Hollande va appeler Melenchon comme premier ministre pour redresser le pays et
relancer la croissance , Il doit etre content le timonier les medias ne parlent que de lui

Mohican 03/05/2013 13:49


CMD c'est le personnage idéal pour le portrait en dernière page de Libé :


http://www.liberation.fr/politiques/2012/06/04/corinne-morel-darleux-pasteque-en-campagne_823558


On y trouve  les ingrédients de la gauche dite "radicale", en réalité écolo-mystique et technophobe : "Elle participe alors au verdissement de la génération béton-électricité et,
inversement, fait flotter le drapeau rouge sur les combats écolos : aéroport de Notre-Dame-des-Landes, sommet sur le climat de Copenhague, manifs antinucléaires, antigaz de schiste,
anti-OGM, etc."

Descartes 03/05/2013 21:36



En effet, un portrait révélateur...



Marcailloux 03/05/2013 12:49


Bonjour,


Il y a quelque chose qui m’intrigue dans la série de billets que vous consacrez au PG ou au FdG. C’est cette obstination à dénoncer une multitude d’aberrations, d’outrances, d’inexactitudes et
j’en passe. Vous n’avez pratiquement jamais reconnu à ces organisations ou à leurs dirigeants le mérite d’une action ou position d’envergure digne d’un parti responsable. Vous lisant
attentivement depuis maintenant plus de trente mois, j’ai très rapidement mis à l’écart de mes espérances tout ce qui pouvait provenir de JLM ou de son entourage. Vos arguments ont été
déterminants dans ma conviction.


Mais pourquoi, chez vous, un tel acharnement ?


Vous me faites penser – excusez ma trivialité – à ce marin qui souhaiterait traverser l’Atlantique et qui ne s’intéresserait qu’à une barque pourrie jusqu’aux membrures pour réaliser son souhait.


S’il n’y a rien,apparemment, à espérer de l’équipe PG / Mélanchon, pourquoi s’échiner à en énoncer et disséquer toutes ses turpitudes ? 


Pour moi, la politique vécue par un citoyen ordinaire, c’est construire intellectuellement un système de dispositions et de valeurs propres à donner le maximum de bien être au maximum d’entre
nous le plus durablement possible. 


Ensuite je recherche et soutiens celui ou ceux dont les objectifs se rapprochent le plus de mes convictions. L’individu ou le parti qui – selon mon avis – nous mèneraient dans le mur par leurs
positions irréalistes, ne m’intéressent pas beaucoup, et j’ai tendance à les  négliger sans pour autant les ignorer.


Ce que j’apprécie dans votre blog, mais cela se fait de plus en plus rare, ce sont ces prises de position argumentées sur des sujets importants et conséquents tels l’énergie, l’école, l’économie,
la laïcité, l’Europe et l’euro, la définition et l'influence de la classe moyenne française - même si j'ai de la peine à vous suivre sur ce sujet -,. . . etc. .


Le reste, poudre aux yeux, sujets sociétaux et intrigues parisiennes de partis, ne me parait que fioritures, sexe des anges, mousse et barbe à papa !, donc dérisoire. La presse écrite et audio
visuelle se repaît de cette matière et cherche à nous en gaver. 


Cordialement votre


 

Marcailloux 05/05/2013 07:49

........." L'analogie est intéressante... sauf qu'il faut ajouter que le marin en question est au milieu de l'Atlantique, et qu'il n'a aucune autre embarcation en vue... ;-) "
- Tais toi, et nage...........lol² !

Descartes 03/05/2013 21:35



Mais pourquoi, chez vous, un tel acharnement ?


Oui, je sais, c'est idiot. Comme l'amant trompé qui ne se résigne pas à voir la personne aimée sous son vrai jour, je rabache ma déception. Peut être s'il y avait dans le camp progressiste une
alternative plus proche de mes idées j'arriverais à me résigner. Mais dans le désert actuel, si l'on veut combattre l'idéologie eurolâtre et l'hégémonie des classes moyennes, il n'y a que
l'Innomable...


Vous me faites penser – excusez ma trivialité – à ce marin qui souhaiterait traverser l’Atlantique et qui ne s’intéresserait qu’à une barque pourrie jusqu’aux membrures pour réaliser son
souhait.


L'analogie est intéressante... sauf qu'il faut ajouter que le marin en question est au millieu de l'Atlantique, et qu'il n'a aucune autre embarcation en vue... ;-)


Ce que j’apprécie dans votre blog, mais cela se fait de plus en plus rare, ce sont ces prises de position argumentées sur des sujets importants et conséquents tels l’énergie, l’école,
l’économie, la laïcité, l’Europe et l’euro, la définition et l'influence de la classe moyenne française - même si j'ai de la peine à vous suivre sur ce sujet -,. . . etc. .


Ok, je vais faire un effort, secouer mon spleen et aborder plus souvent des questions de fonds. En tout cas, je vous promets d'essayer !



Baruch 03/05/2013 10:52


Pour continuer à rire, ( mais peut-être certains pourraient-ils s'en inquéter et se demander si la course ouverte aux postes, le dédain de toute procédure un tant soit peu démocratique, ne sont
pas les signaux que la liquidation du PCF est achevée, la "frontisation" forcée et accomplie d'un Parti ouvrier mort et enterré) , une phrase de ce matin de Mélenchon:"Si François Hollande vire
Arnaud Montebourg du gouvernement, et bien, il sera le bienvenu au Front de gauche à la place éminente à laquelle il peut aspirer"; (je souligne). Poussons nous,
camarades, le PS arrive !, depuis si longtemps qu'on l'attendait à cette place éminente ! Après le poste de premier Ministre, la marche pour du vent, la répartition des prébendes !

Descartes 03/05/2013 19:52



une phrase de ce matin de Mélenchon:"Si François Hollande vire Arnaud Montebourg du gouvernement, et bien, il sera le bienvenu au Front de gauche à la place éminente à
laquelle il peut aspirer"; (je souligne).


Et tu as bien raison de souligner. On se souvient de l'arrivée de Leïla Chaïbi ou de Martine Billard au PG. Des ralliements qui, dans le meilleur style féodal, ont été immédiatement - et sans
aucun débat des militants, censés pourtant investir les dirigeants - recompensés par des fonctions dirigeantes éminentes. On se croirait à la cours de Charlemagne, quand le ralliement d'un
seigneur avait pour prix des concessions en terres et prébendes...


 



Ifig 03/05/2013 09:48


CMD défend surtout préemptivement la "chronique écologie", c'est-à-dire le billet hebdomadaire d'Hervé Kempf, que tu devrais lire comme exercice si tu souhaites travailler ton self-control :-)


Mais tout à fait d'accord avec toi que c'est révélateur d'une posture de la gauche de la gauche qui souhaite contrôler fortement les journalistes, pour de bonnes raisons évidemment. Autres
exemples récents : le SNJ/CGT qui demande des sanctions pour le journaliste (certes proche de l'UMP - est-ce un crime? - et qui a travaillé à l'insu de sa rédaction - c'est plus grave) qui a
filmé le mur des cons; Régis Juanico, député de l'aile gauche du PS, qui demande sur Twitter le départ de Quatremer, le correspondant europhile de Libération à Bruxelles. 

Descartes 03/05/2013 19:49



CMD défend surtout préemptivement la "chronique écologie", c'est-à-dire le billet hebdomadaire d'Hervé Kempf, que tu devrais lire comme exercice si tu souhaites travailler ton self-control
:-)


Mais... je le lis fort régulièrement. Il faut connaître ses ennemis...


Mais tout à fait d'accord avec toi que c'est révélateur d'une posture de la gauche de la gauche qui souhaite contrôler fortement les journalistes, pour de bonnes raisons évidemment. Autres
exemples récents : le SNJ/CGT qui demande des sanctions pour le journaliste (certes proche de l'UMP - est-ce un crime? - et qui a travaillé à l'insu de sa rédaction - c'est plus grave) qui a
filmé le mur des cons


Cela m'a interpellé aussi... même si dans notre débat public dégradé l'utilisation d'arguments ad hoc est devenue monnaie courante, j'ai eu du mal à croire mes oreilles en entendant invoquer une
"protection de la vie privée syndicale" pour stigmatyser le journaliste en question. Je me demande quelle aurait été la réaction de ces mêmes personnes si l'on avait découvert un "mur des cons"
dans le local d'un syndicat de magistrats d'extrême droite...


 



edgar 03/05/2013 00:06


et louer les médias indépendants après avoir évoqué le Monde on se demande si elle s'est rendu compte de la possible ironie...

Descartes 03/05/2013 19:46



En fait, je me suis beaucoup demandé pourquoi Morel-Darleux se passionne tout à coup pour le fonctionnement du comité de rédaction du Monde. Et je me suis alors souvenu que le pape en
disgrâce de la page "Planète" n'est autre qu'un certain Hervé Kempf, bien connu de nos services... c'est là peut-être qu'il faut voir l'origine de la réaction en question.